Clôture des visites environnementales de port dans le cadre de MERMAID

mai. 2015
Tous les ports
Mermaid
Environnement
projet
Clôture des visites environnementales de port dans le cadre de MERMAID

6 visites environnementales de port ont été effectuées dans le cadre du projet de coopération MERMAID qui a pour objectif d’étudier les pratiques de surveillance de l’impact environnemental dans les ports urbains. La CCI Nice Côte d’Azur, impliquée sur le projet en tant que Chef de file, a donc pu étudier et analyser les bonnes pratiques de différents ports urbains, multi-activités, ayant mis en place un monitoring environnemental.

 

Parmi les 6 visites, 3 se sont déroulées en Méditerranée à Valencia (Espagne), Livorno (Italie) et au Pirée (Grèce). Une visite s’est déroulée au port de la Coruna (façade Atlantique de l’Espagne), un port précurseur en termes de monitoring environnemental. Enfin, les 2 dernières visites se sont déroulées au nord de l’Europe aux ports de Riga (Lettonie) et Helsinki (Finlande). Ces ports avaient été identifiés et sélectionnés avec l’aide d’un Comité Consultatif composé d’experts dans les domaines de l’environnement et du maritime.

 

L’ensemble des ports visités sont des ports multi-activités pouvant associer des activités industrielles (transport de charbon, bois, etc.) et des activités de transport de passagers (ferry, croisière). Autre caractéristique importante des ports étudiés : il s’agit de ports urbains, confrontés à des problématiques d’acceptation environnementale de leurs activités.  Tous ont par ailleurs mis en place un monitoring environnemental qui peut être soit des systèmes en temps réel ou des études et mesures plus ponctuelles. Les principaux paramètres de surveillance qui ont été observés durant les visites sont les suivants: qualité de l’air, bruit, qualité de l’eau, dragage, déchets, qualité des sédiments, qualité du sol et biodiversité.

 

Les ports orientent leur surveillance sur certains paramètres en fonction des priorités des sites et territoires. Ainsi, les ports de Livorno et de Riga sont particulièrement vigilants sur les problématiques de dragage ayant tous deux à gérer des apports importants de sédiments. Dans les ports du Pirée et de Valencia, c’est la qualité de l’eau qui est davantage surveillée. Le port du Pirée la mesure depuis 10 ans et a mis en place plus de 28 points de surveillance à proximité des terminaux et des activités polluantes. Quant au port de Valencia, il a mis en place un système pilote de capteurs temps réel.  Enfin, le port de la Coruna, devant gérer de multiples activités industrielles (dont du transport de charbon), a mis en place un système performant de surveillance de la qualité de l’air fournissant des alertes temps réel à destination du port en cas de dépassement de seuil afin d’intervenir sur le moment et avant de recevoir des plaintes. L’ensemble des informations sont par ailleurs sur une plateforme accessible au public. Le port du Pirée est également vigilant sur ces problématiques de qualité de l’air avec des mesures temps réel déplacées à proximité des navires depuis 2009.

 

La communication des données collectées auprès des riverains et parties prenantes du port est l’un des aspects qui a également été étudié par le projet. On a ainsi pu constater différentes situations dans lesquelles le port communique lui-même ses propres données via un site web ou peut coopérer avec des agences environnementales ou de surveillance de la qualité de l’air par lesquelles la communication s’effectue.

 

Le projet, qui se clôturera à la fin du mois de mai 2015, réunira, à Nice, les 28 et 29 mai, les différents partenaires : l’autorité portuaire d’Ancona, l’autorité portuaire d’Heraklion, l’institut d’étude et de coopération portuaire FEPORTS ainsi que le Pôle de compétitivité Pôle Mer Méditerranée.

Contact: 
Mme Florence Lacroix
Adresse: 
France
Téléphone: 
+33-0492004356

COMMENTAIRES SUR CETTE ACTUALITE

Retrouvez toute l'actualité de Riviera Ports sur notre page Facebook en cliquant ici